Research activities

Français

  • Les ataxies spinocérébelleuses (SCA) et les paraplégies spastiques héréditaires (PSH/SPG) sont des affections neurologiques humaines. Ces pathologies sont dans la plupart des cas d’évolution sévère, conduisant soit à une perte importante d’autonomie soit au décès après une ou plusieurs décennies d’évolution. Les études génétiques menées au cours des 20 dernières années ont révélé l’extrême hétérogénéité génétique de ces pathologies, avec la localisation et/ou l’identification de mutations dans au moins 100 gènes qui couvrent tous les modes de transmission classiques.
  • Les projets actuels et futurs de l’équipe s’inscrivent dans la démarche générale de l’équipe d’Alexis Brice à laquelle nous sommes rattachés au sein du Centre de Recherche de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, qui est d’étudier les formes héréditaires de maladies neurodégénératives. Ces projets visent à compléter la nosologie encore imparfaite des SCA et des PSH puisqu’elle consiste à identifier de nouveaux loci/gènes, à évaluer leurs fréquences relatives, déterminer le spectre des mutations et les phénotypes associés, établir des corrélations entre le génotype et le phénotype et finalement effectuer le transfert technologique entre l’unité de recherche et le laboratoire de diagnostic hospitalier. Ces activités sont possibles grâce au réseau SPATAX qui est composé de 36 groupes de recherche ou services cliniques issus de 17 pays, principalement dans le pourtour méditerranéen et qui nous assure la disponibilité des plus grandes cohortes mondiales de patients avec ces pathologies rares (~10000 patients). Alexandra Durr assure la coordination du réseau et Giovanni Stevanin est responsable des études génétiques. Outre la description des mutations et phénotypes associés à plusieurs entités clinico-génétiques, l’équipe a identifié 10 nouveaux gènes en cause dans ces pathologies (SPG11, SPG15, SPG26, SPG28, SPG30,SPG46, SPG49 et SCA7, SCA13, SCA22), dont 5 en utilisant les nouvelles technologies de séquençage dans lesquelles notre équipe s’est récemment investie.
  • La seconde activité de l’équipe vise à étudier 3 groupes de maladies;
    1. l’ataxie SCA7 avec Annie Sittler (CR1 CNRS) dans le but de dégager des voies d’intérêt thérapeutique in vivo
    2. les paraplégies spastiques SPG11, SPG15 et SPG48 afin de comprendre les fonctions des gènes en cause et les mécanismes sous-jacents à l’aide de modèles in vitro et in vivo avec Frédéric Darios (CR1 INSERM)
    3. les paraplégies spastiques SPG28, SPG49 et SPG46 afin de rechercher des biomarqueurs utilisables en pratique clinique.

 

English

to be done

Advertisements